Oscar et la Collection

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, trois films de la Collection sont présentés à la Bourse du Travail à Bobigny, le 16 septembre 2017 à 16h30

Proposition singulière pour accompagner le lancement des Journées du Matrimoine dans un bâtiment signé d’Oscar Niemeyer, architecte phare de la modernité. Les deux premiers films, Courir Niemeyer de Jan Kopp, et Une vie radieuse de Meryll Hardt témoignent de l’intérêt que les artistes contemporains portent à l’architecture moderniste, tandis que Espace d’Eléonor Gilbert s’attache à la délicate question du partage du territoire entre filles et garçons…

http://lemag.seinesaintdenis.fr/Les...

 Jan KOPP

JPEG - 19.7 ko

« Courir Niemeyer » est réalisé à partir des captations vidéos de plusieurs artistes ayant participé au printemps dernier à l’étape libanaise du projet Suspended Spaces , dont Jan Kopp est un membre actif. Ce collectif aborde « le déplacement, la décentration du regard artistique, le retour du réel, [.] comme la tentative de remettre en perspective et pourquoi pas de réconcilier les idéalismes modernistes universalistes et les réalités géopolitiques, souvent dramatiques ». www.suspendedspaces.net Dans la vidéo, Jan Kopp apparaît courant sur le site de la Foire Internationale de l’architecte brésilien Oscar Niemeyer, à Tripoli au Liban. En suivant le coureur, les séquences filmées par différentes personnes, dévoilent au fur et à mesure l’ensemble architectural, construit entre 1968 et 1974. Ce site de près de 70 ha, symbole du modernisme et d’un âge d’or passé, aujourd’hui abandonné. Jan Kopp traverse ce site déserté et fermé par les autorités, prenant ainsi la mesure du temps et de l’espace. La course rapide, s’épuise, révélant ainsi la fragilité de l’homme face à un contexte géopolitique qui le dépasse. muet, couleur durée 3’42"

 Meryll HARDT

Une vie radieuse, 2013

JPEG - 32 ko

1952, la Cité Radieuse de Marseille reçoit ses premiers occupants, 80 fonctionnaires et des dédommagés de guerre venant des quatre coins de la France. Certains sont portés par l’idéal que promet Le Corbusier. A son arrivée, un couple expérimente les lieux, l’équipement, l’espace qui lui est imparti. L’un comme l’autre réagit à son nouvel habitat, sa singularité, ses précisions. Le corps interroge l’utopie, un nouvel Eden mis au monde en pleine reconstruction. La Cité Radieuse, version courte de la Ville Radieuse, flotte sur l’après-guerre comme si rien ne s’était passé. A son bord, s’installent le froid, la solitude et la stérilité. Vidéo, couleur et son digital 5.1 durée 17’

 Eléonor GILBERT

Les films-cabanes Espace, 2014

JPEG - 26.7 ko

À l’aide d’un croquis, une petite fille raconte comment l’espace et les jeux se répartissent entre les filles et les garçons dans la cour d’école et en quoi cela lui pose un problème au quotidien. Malgré ses différentes tentatives pour régler le problème, elle ne trouve pas de solutions. On découvre alors, les subtilités d’une géopolitique de l’espace public à l’échelle d’une cour d’école. Vidéo, couleur et son stéréo durée 15’

retour

Partager

ACCÈS :

BOURSE DU TRAVAIL DEPARTEMENTALE
1, place de la Libération,
93000 BOBIGNY

Des visites commentées du bâtiment sont proposées
le samedi 16 septembre de 11h à 15h

Pour ces premières journées du Matrimoine en Seine-Saint-Denis

  • 16h30 Projection
  • 17h00 : table ronde "comment agir pour faire connaître notre matrimoine ?"
  • 18h30 : Procès de Bobigny, le droit de choisir, Théâtre documentaire, adaptation et mise en scène de Mylène Bonnet.

Par le métro Ligne 5 - Station Bobigny- Pablo Picasso Puis suivre le boulevard Lenine pendant environ 1km

Par le tramway Ligne 1 - Station Libération

En voiture Autoroute A 86 – Sortie Bobigny Centre