Chemins faisant [du 14 septembre au 5 novembre 2012]

Du 14 septembre au 5 novembre 2012. Troisième exposition de Chapelle Vidéo au musée d’art et d’histoire de Saint-Denis.

Avec les œuvres de : Patrick Bernier & Olive Martin, Niklas Goldbach, Valérie Jouve, Thomas Léon, Zhenchen Liu, Armand Morin, Till Roeskens, Kristina Solomoukha, Cécile Paris, Marie Preston, Raphaël Zarka

Chemins faisant…
Troisième édition de Chapelle Vidéo, l’exposition Chemins faisant, explore les déambulations vidéographiques d’artistes contemporains dans des espaces urbains et périurbains. Elle annonce ainsi l’exposition Le flâneur (Chapelle Vidéo #4) qui accueillera en février 2013 plusieurs œuvres du Musée national d’art moderne dans le cadre d’un partenariat avec le Centre Georges Pompidou.

Des flâneries du 19e siècle aux promenades du Land Art, en passant par les errances oniriques des Surréalistes et les dérives des Situationnistes, l’idée du cheminement s’affirme comme un sujet de prédilection chez les artistes modernes et contemporains. Aujourd’hui, l’outil vidéo est particulièrement adapté pour traduire la relation de l’artiste à un territoire mouvant, il contribue à rendre compte des évolutions du paysage et des usages que nous en faisons. … on découvre des territoires peu fréquentés.

Les 11 œuvres de la Collection départementale engagent les spectateurs à parcourir une variété de chemins dans des espaces incertains entre ville et campagne, entre lieux réels et constructions virtuelles. La caméra, qu’elle soit subjective ou objective, choisit sa route, parfois dépourvue de tout pittoresque, parfois chargée de références historiques ou sociales.
Toutes disent la richesse des univers sensibles des artistes et nous invitent à suivre les pistes ainsi tracées au cœur des villes et de leurs extensions.

11 œuvres, 11 chemins.
Dans Under Construction, le regard distancié de Zhenchen Liu sur le vieux Shanghai se heurte au surgissement de la plainte d’une vieille femme sommée de quitter sa masure. City of Continuous Present de Kristina Solomoukha survole la mégalopole de São Paolo tel un ruban d’asphalte infini alors que Time Machine de Thomas Léon juxtapose frontalement surface et sous-sol de la ville, composant une image de deux mondes étrangers l’un à l’autre. Valérie Jouve installe une mise en scène géante à l’échelle du paysage de Grand Littoral, où l’usage des habitants ne suit pas forcément les chemins tracés par les urbanistes, pendant que l’homme solitaire de Niklas Goldbach arpente le labyrinthe de My Barrio, qui n’a rien de la chaleur latine que son nom laisse supposer. De la Base Aérienne 110 à la Paix se révélant à l’Humanité de Till Roeskens confronte la ligne arbitraire à la réalité d’un territoire et son histoire récente alors que Marie Preston, avec Un Pointillé sur une Carte, reconstitue le cheminement que l’évêque Denis aurait parcouru de Montmartre à Saint-Denis au 3ème siècle de notre ère. Le film Manmuswak de Patrick Bernier et Olive Martin, entre documentaire et fiction, brouille les pistes en suivant un héros des villes modernes, à l’identité multiple … Dans un tout autre registre, Bianca de Cécile Paris, nous plonge dans la nostalgie d’une jeunesse perdue sur fond de chanson italienne, un peu comme la course joyeuse du chien dans le Rooler Gab de Raphaël Zarka, qui lui aussi, semble remonter le cours du temps vers une époque révolue. Keep of Displays (Missile range) d’Armand Morin nous embarque à bord d’un véhicule mystérieux au coeur d’un parc d’attraction peuplé de missiles de l’armée américaine…

L’image du chemin, droit ou sinueux, omniprésente dans ces œuvres, peut s’éprouver comme figure symbolique de la vie humaine et ses vicissitudes. Mais c’est également une forme plastique par laquelle l’artiste invite les visiteurs dans son sillage à suivre, ou pas, les pistes ouvertes.

A venir
Toujours sur le thème du regard des artistes sur la ville, la prochaine exposition Le Flâneur (Chapelle Vidéo #4) du 15 février au 15 avril 2013 accueillera exceptionnellement des œuvres du Musée national d’art moderne, dans le cadre d’un partenariat avec le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou.

Retrouvez la collection départementale d’art contemporain de la Seine-Saint-Denis sur http://artsvisuels.seine-saint-denis.fr

Musée d’art et d’histoire – Saint-Denis - 01 42 43 37 57 / 05 10
22 bis rue Gabriel Péri - 93200 Saint-Denis
www.musee-saint-denis.fr
Information au 01 42 43 37 57
musee@ville-saint-denis.fr

Horaires d’ouverture : lundi/mercredi/vendredi : 10h-17h30
jeudi : 10h-20h
Samedi/dimanche : 14h-18h30
fermé mardis et jours fériés

Contact presse : Alambret communication
Leila Neirijnck – 01 48 87 70 77
leila@alambretcommunication.com

Exposition réalisée par le Département de la Seine-Saint-Denis et le musée d’art et d’histoire de la Ville de Saint-Denis ;
Commissariat : Nathalie Lafforgue / Morten Salling, service de la culture, DCPSL, Département de la Seine-Saint-Denis
Sylvie Gonzalez, musée d’art et d’histoire de Saint-Denis.

Tarif Chapelle Vidéo : 1 €
Gratuit : - de 16 ans, demandeurs d’emplois, détenteurs du RSA, étudiants de Paris 8, invalides de guerres et personnes handicapées et le 1er dimanche du mois.

Réservation obligatoire pour les groupes : 01 42 43 37 57.

Accès
Métro : ligne 13, direction Saint-Denis Université station Porte de Paris, sortie 4
RER : ligne D, arrêt Gare de Saint-Denis
Autobus : 153, 154, 254, 177, 255, 170
Voiture : autoroute A1 et A86, sortie Saint-Denis Porte de Paris - Parking : Basilique

Crédit photo sur les bandeaux : Kristina Solomoukha, City of Continuous Present, 2005 (détail) courtesy de l’artiste.

A télécharger :


retour

Partager

Jeudi 25 octobre de 18h à 20h

Pour une découverte partagée... Des visites personnalisées sont proposées gratuitement sur simple présentation à l’accueil du musée. Renseignements : 01 42 43 37 57